Actualités


Actualités Groupe Labrie

Tranport Magazine, le 15 novembre 2016 - L’industrie de la collecte de matières résiduelles, que ce soit au niveau municipal ou dans l’entreprise privée, est en pleine mutation. Robotisation et mécanisation, collecte de déchets, matières recyclables et matières organiques, motorisation au gaz naturel, l’offre d’équipements est plus complexe et plus variée que jamais.

Un simple coup d’œil à la variété des produits présentés sur le site web du Groupe Labrie Enviroquip permet de se faire une idée de l’étendue des options qui s’offrent aux entreprises et organismes municipaux ou gouvernementaux, en ce qui a trait aux équipements de collecte de matières résiduelles.

« Dans le camion de collecte, les spécifications sont vraiment précises » nous dit Louis-Charles Lefebvre. « Tout le monde a sa petite recette. »

Mais un fait demeure : la tendance vers la mécanisation et la robotisation de la collecte de matières résiduelles continue de s’accentuer. Une tendance qui suit toutefois un rythme fort différent d’un endroit à l’autre.

« L’Ontario et les Maritimes sont de beaucoup en avance sur nous au Québec, en termes de mécanisation », souligne Louis-Charles Lefebvre. « La tendance est nettement vers la mécanisation, mais c’est un milieu très conservateur. Je ne crois pas que ce soit l’avenir de se pencher et de se briser le dos pour ramasser des bacs à ordure. L’avenir, c’est le ramassage mécanisé. »

Autre tendance importante, les bennes séparées, qui permettent le ramassage en un seul passage de deux ou même trois catégories de matières. Les bennes séparées en deux compartiments sont déjà très présentes ailleurs en Amérique du Nord, et font graduellement leur arrivée au Québec. L’arrivée prochaine de l’obligation de séparer les matières organiques des déchets ordinaires risque fort d’accentuer ce phénomène. Déjà présente notamment en Ontario et dans les Maritimes, la collecte de matières compostables ou organiques est aussi mise en œuvre dans certaines régions du Québec, selon Louis-Charles Lefebvre, notamment à Sherbrooke, Gatineau, et certaines municipalités ou arrondissements de l’Île de Montréal.

Lire l'article web 

Article complet. p 42